Cédric Vetter Champion de France !

C’est le week-end du 5 et 6 octobre que se déroulait l’Extème sur Loue, course VTT, organisée par le vélo club d’Ornans , commune située à 25 km de Besançon.

Cédric Vetter y participait et termine sa saison sur une très bonne note en remportant le titre de champion de France marathon VTT dans la catégorie master 35/39.

Bravo Cédric pour cette belle performance et merci d’ajouter une nouvelle cocarde tricolore au tableau d’honneur de L’Entente Cycliste Colmar.

L’ECC.

La course racontée par Cédric

L’Extrême sur Loue n’a pas failli à sa réputation. Réputée pour être une course compliquée à cause d’une météo souvent capricieuse, c’est un véritable chantier qui attendait les coureurs cette année.

En plus d’être une course labellisée UCI, c’était aussi le support des championnats de France marathon et des championnats de France Master marathon.
Après un départ prudent et une bosse grimpée au train, on attaque la première vraie descente, ça glisse, ça colle, bref c’est la gadoue!

Malgré cela je dépasse déjà pas mal de coureurs peu à l’aise dans ces conditions d’adhérence précaire…A l’entame de la seconde montée je me sens en bonne forme, les jambes répondent présentes!!!
Je reste tout de même prudent, conscient que c’est une course d’usure qui se joue et qu’il ne faut absolument rien cassé dans ces conditions mais je me rends compte qu’il y a « un coup à jouer ».
J’avale les 20 derniers kilomètres à bloc, je continue de dépasser et je m’accroche autant que possible.

Impossible de me situer dans le classement donc je ne lâche rien.
Je passe la ligne 50ème au classement général mais toujours aucune idée du classement par catégorie…

Chanceux comme je suis, je me vois bien 4ème avec la médaille en chocolat.
Rangement du vélo, puis direction la douche, ça fait du bien!

De retour dans l’aire d’arrivée j’apprends par hasard que je suis Champion de France Master dans la catégorie des 35/39.
Finalement je peux monter sur la boîte, quelle surprise et quelle plaisir!

Pour en savoir plus sur l’épreuve un clic ici

3 Responses

  1. GROSSHENY Fernand.

    Un titre de champion de France c’est un exploit. On le mérite car il y a toujours un gros travail avant la récolte.
    Bravo Cédric savoure ta réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.